• web-gestion

Formation d'été à la supervision systémique

Mis à jour : mars 31

Ce séminaire de cinq jours s’adresse à tous ceux qui sont amenés à travailler avec des groupes, à analyser les pratiques d’intervenants systémiques et/ou à superviser des individus et des équipes dans le champ médico-social, judiciaire, éducatif, sanitaire...






Description


Public concerné

Ce séminaire de cinq jours s’adresse à tous ceux qui sont amenés à travailler avec des groupes, à analyser les pratiques d’intervenants systémiques et/ou à superviser des individus et des équipes dans le champ médico-social, judiciaire, éducatif, sanitaire...


Lieux et dates

Saint-Jean-de-Luz : du 24 au 28 août 2020


Conditions d'inscription


Comment s’inscrire et programme détaillé

Saint-Jean-de-Luz : Bulletin d'inscription et programme


Coût pédagogique

  • 5 jours - 35 heures de formation - 1 400€



La formation en détails

Éric TRAPPENIERS a créé une approche thérapeutique originale : l’approche systémique expérientielle. Cette approche est systémique car elle s’interroge sur la fonction d’un symptôme ou d’un comportement répétitif dans le contexte d’un système humain spécifique ; par ailleurs, elle est expérientielle dans la mesure où elle insiste sur l’expérience vécue par les participants pendant la séance thérapeutique. C’est ainsi qu’Éric TRAPPENIERS prend ses parents au mot s’autorisant à expliciter ce qu’ils pensent implicitement tout en vérifiant avec eux la pertinence de ce qui pourrait autrement apparaitre comme une provocation du thérapeute. Les accompagnant dans la crise subséquente, mettant en question leur certitude tout en restant proche d’eux, il permet à ses patients de vivre en séance autrement leurs relations quotidiennes et d’en sortir ainsi transformés.


Fondateur et directeur des instituts d’études de la famille de Toulouse et de Lille depuis 1985. Psychothérapeute du couple et de la famille, formateur reconnu (à ce jour, 6 900 professionnels ont été formés par les instituts d’études de la famille de Toulouse et de Lille en formation longue), il intervient auprès d’institutions et d’organisations complexes pour dénouer des situations de crise. Il utilise son modèle d’intervention pour le traitement de systèmes humains tels que institutions ou organismes.

Il forme régulièrement en Amérique du Nord. Il est invité régulièrement comme orateur dans différents pays européens et Amérique du Sud. Il forme régulièrement en Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique).


Au cours de la formation, un modèle de supervision spécifique sera proposé. Le vécu du superviseur sera analysé en relation avec sa propre histoire, mais aussi dans sa fonction par rapport au système, famille et/ou institution, thérapeute/intervenant, superviseur.


Objectifs de la formation


Les participants vont acquérir la capacité de :


Développer une meilleure efficacité auprès des équipes et des personnes dont elles ont la charge

· Questionner l’implication personnelle dans les pratiques professionnelles

· Développer une attitude réflexive et favoriser la prise de recul

· Créer une dynamique de changement dans la façon de travailler

· Développer des compétences d’analyse des situations


Valoriser les compétences multiples des agents, favoriser un mieux-être de chacun

· Clarifier le positionnement professionnel

· Améliorer les relations professionnelles

· Se donner un soutien mutuel au sein de l’équipe

· Se situer dans l’organisation et par rapport aux autres acteurs en présence


Aspects théoriques


· Appréhender les notions de contexte, de relations

· Mieux comprendre comment s’articulent plusieurs sous-systèmes entre eux

· Les attitudes verbales et non verbales

· Dégager les différents aspects de responsabilité : institutionnelle, individuelle et le lien entre les deux

· Les relations interpersonnelles


Aspects pratiques


· Mieux comprendre l’apparition et le maintien de certaines tensions et certains désaccords concernant la conduite à tenir dans certaines situations (par exemple l’articulation de la hiérarchie avec la base)

· Repérer, mieux comprendre le processus de fonctionnement d’un système en crise

· Apprendre à poser un cadre

· Repérer les enjeux qui sous-tendent le fonctionnement interne de certaines équipes à travers les personnes qui en dépendent.


Méthode


La méthode de formation est active et participative ; elle vise à impliquer les professionnels.

Le formateur s’appuie sur l’apport de situations pratiques pour favoriser la réflexion, l’échange et permettre l’expérience de nouvelles pratiques.

L’évaluation finale de la formation doit permettre de mesurer le degré d’appropriation des définitions, des concepts et des savoir-faire à travers un débat avec le groupe.

L’objectif est de permettre à chaque participant d’être capable d’identifier clairement les situations d’impasse qu’il rencontre, de le comprendre et de construire des outils de prévention et d’intervention adaptés.


Méthodologie


A partir de situations présentées par les participants, il s’agit de permettre de développer la réflexion sur les enjeux relationnels en cours, de tenter de comprendre la fonction de l’apparition et du maintien d’un symptôme dans une famille ou un groupe nommé.

Le travail d’analyse est centré sur la question des processus au cours desquels apparaissent et se déroulent les situations dans l’institution et/ou les acteurs.

Le cadre de référence n’est pas celui de la pathologie mais celui du changement en s’attachant au processus du « comment » plus qu’au « pourquoi ».

Des outils pour l’action et la recherche seront élaborés en sensibilisant les participants au fait que décrire une situation c’est déjà la construire.

Il s’agit de comprendre comment des situations problématiques peuvent naître et perdurer, plus que pourquoi cela se passe ainsi. De là découlent des pistes pour la mise en œuvre des changements souhaitables.


Les techniques et les supports d’animation proposés en adéquation avec les différents publics rencontres


Des mises en situation avec des jeux de rôles, des supports vidéo d’entretiens, le travail autour du génogramme, des mises en sculptures, doivent permettre à chaque participant d’imaginer de nouvelles possibilités d’intégration. Un travail sur les résonances sera proposé à chaque participant, en fonction de la situation proposée.